FAQ : la dépalettisation, enjeux et potentiels d’automatisation

Pour rappel, dépalettiser, dans les secteurs industriels et logistiques, consiste à assurer le vidage de manière continue ou discontinue de contenants de type palettes, palox ou bigbox, des produits ou des emballages qu’ils contiennent. Ce processus s’effectue sur des petites, des moyennes ou des grandes séries d’emballages, de bouteilles ou de produits packagés.

Quels sont les inconvénients de la dépalettisation manuelle en série ?

Faire décharger à la main par un opérateur spécialisé des séries de palettes de marchandises est une situation qui est encore présente dans de nombreuses entreprise, notamment de type PME. Cependant lorsque ces opérations manuelles sont répétitives cela peut présenter d’importants inconvénients :

  • Manque de régularité lors du vidage à la main des contenus des palettes,
  • Nécessité d’un vidage à haute vitesse pour approvisionner la production ou les expéditions de colis,
  • Problème de pénibilité au travail pour de fréquentes interventions manuelles,
  • Coût élevé du déchargement des palettes lorsqu’un poste de travail y est partiellement ou totalement dédié.

Ces dernières décennies, de nombreuses entreprises dans le secteur industriel ont commencé à mécaniser et automatiser partiellement leur système de manutention des palettes. S’il est courant qu’une entreprise adopte un dispositif de palettisation automatisé, il est cependant plus rare de les voir déployer un robot dépalettiseur.

Quels sont les enjeux de l’automatisation du vidage de palettes ?

Le déchargement à haute fréquence des marchandises transportées et stockées sur palettes est principalement utilisé dans les cadres industriels ou logistiques. Il permet de répondre aux besoins suivants :

  • L’approvisionnement continue en composants ou en pièces de petite taille pour des chaînes de fabrication ou des lignes d’assemblage.
  • La redistribution de lots composites de marchandises palettisées dans des emplacements spécialisés au sein d’un entrepôt ou d’une plateforme logistique grâce à leur identification RFID.
  • L’alimentation de postes d’assemblage ou de lignes de préparation de commandes, notamment pour les professionnels de l’e-commerce travaillant en zéro stock avec la technique dite du “drop shipping”.
  • Une optimisation des opérations de dépalettisation afin d’en accroître la productivité et donc la rentabilité du poste déconditionnement.

Quelles sont les potentialités de l’automatisation de la dépalettisation ?

En fonction de l’espace disponible et du matériel déjà installé dans l’entrepôt ou dans l’atelier de fabrication, il est possible d’automatiser totalement le processus de vidage des palettes. Par exemple, on peut installer sur la ligne, en amont du robot dépalettiseur, une machine de débanderolage équipée d’une lame pour découper le film plastique de chaque palette. On peut également installer une machine de décerclage des caisses, si la situation s’y prête.

Les potentialités d’une cellule de dépalettisation autonome sont multiples. Pour alimenter un ou plusieurs convoyeurs, elle peut décharger des éléments divers des types suivants en fonction du préhenseur :

  • Des packs de bouteilles en plastique ou verre,
  • Des bidons d’huile alimentaire ou de détergents rassemblés en packs,
  • Des caisses en carton, en plastique ou en bois,
  • Des sacs ou cartons d’emballage,
  • Des pots et bocaux en verre pour conserves alimentaires,
  • Des seaux de peinture pour le bâtiment.

Quelles sont les solutions de dépalettisation existantes ?

Promalyon propose des solutions clef en main pour dépalettiser vos chargements. Ces dispositifs sont conçus sur-mesure, basés sur une typologie de solutions d’automatisation du déchargement de palettes.

Parmi ces solutions se trouvent les robots dépalettiseurs monolignes. Il s’agit de l’un des systèmes les plus simples : le robot décharge un à un les cartons (ou autres unités d’emballage) de la palette sur une unique ligne de production ou sur un convoyeur.
Il également possible d’opter pour un système de dépalettisation multilignes. Le robot réalise alors des tâches similaires à ceux des dispositifs monolignes mais possède un rayon d’action plus étendu. Cela permet d’alimenter plusieurs convoyeurs ou lignes de fabrication de produits.
Enfin, un robot dépalettiseur multilignes mobile peut être installé dans un entrepôt ou un atelier. A la différence des précédents, ce dernier est monté sur un socle mobile, et se déplace sur un rail d’un convoyeur à l’autre. Ce type de robot est particulièrement efficace dans le domaine de la préparation de commandes.

Il également possible d’opter pour des solutions plus évoluées telles les cobots ou robots collaboratifs. Ces derniers ont la particularité de travailler en collaboration avec les employés de l’atelier pour approvisionner sa ou ses lignes d’assemblage ou de préparation de commandes. Si un opérateur entre dans son “champ de vision” (ou plus exactement son champ de détection), le cobot cesse instantanément son mouvement. Cette mesure de sécurité permet d’éviter de potentiels accidents du travail.

Le choix du type de préhenseur est également un paramètre de personnalisation important du dispositif de robotisation. Parmi les préhenseurs de la gamme de Promalyon, il existe des modules de préhension multifonctions, à fourche, à pelle rétractable, à plaque d’aspiration…