Comment intégrer la Robotique pour un logisticien ?

La logistique a longtemps été une activité pour laquelle la réactivité et l’agilité attendues étaient synonymes d’activité manuelle. Le passage de la COVID, l’explosion des flux e-commerce et du retail, ainsi que le recours aux drives ont fait évoluer les attentes des logisticiens. En parallèle, à cause de la pénibilité des tâches subit par les opérateurs, il existe une difficulté à recruter des opérateurs. Qu’ils soient intégrés à une usine de production ou externalisés à des prestataires logistiques, ce bouleversement a fait évoluer les attentes vers toujours plus de manipulation robotisée et de réduction des opérations manuelles.

Des solutions intégrées dans un projet de mécanisation global de l’entrepôt

Depuis quelques années, la mécanisation de la logistique (et notamment des systèmes de stockage) est devenue une solution de plus en plus déployée dans la logistique : transstockeur, shuttle, mini-load, AGV, etc. Dans le cadre d’une plateforme fortement mécanisée, de nombreuses actions de manipulation des colis peuvent être désormais robotisées, comme la dépalettisation et la palettisation. Ces solutions peuvent être intégrées par le fournisseur de la solution de mécanisation de l’entrepôt dès la naissance du projet. Toutefois, il est envisageable de venir l’ajouter dans une installation déjà existante.

Le goods to man

Dans le cas d’une plateforme réalisant une logistique au colis, la robotique peut dépalettiser les palettes entrantes, homogènes ou hétérogènes.

– Palette homogène : palette contenant le même format de colis et la même référence.

– Palette hétérogène : variété de formats et de références.

Cette tâche robotisée alimente les systèmes automatiques de stockage au colis ou de goods-to-man. Cette solution garantie au système des colis qui sont identifiés, orientés, référencés et réceptionnés dans le système d’information. La même solution peut être appliquée en sortie d’un goods-to-man avec des cartons préparés puis palettisés par un robot. Le robot peut donc traiter en simultané la palettisation de plusieurs commandes par palettes. Soit en simultané en ouvrant plusieurs palettes devant le robot via un robot fixe ou sur rail. Soit les unes après les autres en séquençant l’arrivée des colis via un trieur vertical ou par un buffer/séquenceur.

MDS utilise le Multipal® pour la palettisation robotisée de colis hétérogènes.

Les puits de palettisation

Ces actions de dé-palettisation ou re-palettisation se déploient autour de solutions de stockage automatisé à la palette. Sur le principe d’un goods-to-man ou d’un puit de palettisation, cette solution est retenue pour réaliser des actions de préparation de commande au colis en statique.

Des solutions stand-alone : le plug-in robotique pour tous

Pour s’adapter aux entrepôts existants, ou dans le cadre d’une mise en place progressive et ciblée de solutions de robotisation, la robotique nous permet de proposer des ilots stand-alone. Avec un investissement plus raisonnable, ils peuvent s’intégrer au cœur d’un entrepôt en fonctionnement en minimisant les perturbations d’exploitation durant l’installation et la mise en service.

La palettisation robotisée en sortie de trieur

La palettisation est une tâche pénible lorsqu’elle est concentrée sur un trieur et repose toujours sur les mêmes opérateurs avec des mouvements et des charges sources de TMS (Troubles Musculo Squelettiques). La palettisation par robots polyarticulés est une réponse particulièrement adaptée à ce besoin. Grâce au déplacement d’un ou plusieurs robots sur des rails et le traitement en simultané, il est possible de palettiser des centaines de palettes homogènes et hétérogènes. Cette solution s’intègre sur un trieur existant avec un déploiement progressif qui permet de maintenir un bon niveau de performance et d’exploitation du site dans cette période.

Shiseido déploie les palettiseurs robotisés en sortie de trieur avec la solution Multipal®.

Le cas du dépotage de container des flux de réception

En réception de produit venant d’un transport maritime, le dépotage de container est une tâche particulièrement pénible pour les opérateurs. De plus, cette dernière est contrainte par le temps pour ne pas risquer des pénalités financières. La robotique propose alors une solution en sortie de dépotage de container pour le tri et la palettisation des colis en palettes mono-référence. Ensuite, celles-ci sont introduites dans une chaine logistique à la palette ou de picking man-to-goods. Le robot peut alors palettiser plus de 50 références sur différentes palettes ouvertes simultanément. L’identification et la traçabilité jusqu’à l’unité de manutention palette sont alors garanties. Cette automatisation simplifie la tâche des opérateurs de dépotage, retire la pénibilité de la palettisation et permet d’accélérer le temps d’immobilisation des containers.

La solution de dépotage container automatique : trieur mécanique associé au robot de palettisation Maxipal®.

Ilot de préparation de commande robotisé

Un ilot de préparation de commande robotisé est une zone de picking effectuée par un robot. Celui-ci prélève les colis sur les palettes mères introduites par des caristes. Une palette fille homogène ou hétérogène vient ainsi être assemblée. Cet ilot s’intègre parfaitement dans le système d’information du client (ERP, WMS) et possède sa propre unité de traitement des commandes, de séquençage des demandes et des préparations (WCS). L’objectif étant de garantir une préparation selon les attentes : heure d’expédition camion, séquence de préparation (dimensions, poids, fragilité des colis), stabilité de la palette d’expédition, etc…

Le robot de picking sur rail automatise la préparation de commande avec la solution Maxipal®.

Comment réussir un projet de logistique robotisé ?

Une question de choix

La logistique est souvent le maillon clé de la supply chain garant de la flexibilité et de l’agilité. Cela implique souvent de fortes variations de charges et de fortes saisonnalités. Ces atouts nécessitent un vrai travail d’analyse et de ciblage des flux, tâches et produits robotisés. Tout cela dans l’objectif de charger correctement et continuellement la solution robotisée afin de lui garantir une bonne rentabilité. C’est pourquoi il faut souvent recourir à une étape d’analyse et de simulation conjointe entre l’exploitant et le fournisseur et savoir exclure une partie des références et des commandes pour optimiser la solution.

Un choix toujours gagnant

Les gains induits de la mise en place de robots dans un entrepôt logistique sont nombreux. Outre les gains de performance et l’amélioration des coûts, elle apporte aussi de la rigueur dans les process. La manipulation de colis robotisés réduit les erreurs de préparation et les traitements en découlant (potentiels retours et réclamations), tout en fournissant une traçabilité des colis jusque sur leur palette d’expédition. Enfin, c’est une vitrine technologique de la robotisation et de votre savoir-faire !