FAQ : Automatisation du banderolage de palettes

Situé en fin de chaîne de production, dans la partie dédiée aux opérations d’emballage et de conditionnement, la sécurisation des contenus est effectuée avant d’assurer le transfert des palettes remplies. En effet les cartons et autres contenants doivent être maintenus, stables et solidaires entre eux, avant d’en assurer le transport ou le déplacement vers un entrepôt. Pour ce faire après la mise en palettes est donc est effectué, soit le cerclage par la pose de feuillards, soit le filmage avec des bobines de thermoplastiques étirables.

Qu’est-ce que le banderolage ?

Également connu sous la dénomination de filmage cette opération de conditionnement permet d’assurer la sécurisation des palettes, pleines d’emballages ou de produits empilés, avant de les évacuer. Cette intervention s’effectue à l’aide de films thermoplastiques et se présente sous forme de rouleaux d’une largeur de 300 à 500 millimètres et d’une longueur pouvant atteindre au minimum plusieurs centaines de mètres.

L’intervention se déroule en quatres étapes successives :

    • Accrochage de l’extrémité du film plastique à la palette à sécuriser,
    • Déroulage du rouleau de thermoplastique installé sur le dévidoir,
    • Enroulage ascendant autour des emballages avec superposition partielle des couches,
  • Découpe du film étirable et raccrochement à une des couches situées en milieu de palette

    Le banderolage peut être réalisé à la main en totalité avec du film prédécoupé en rouleau, quan cette intervention est réalisée dans un atelier ou dans une entreprise utilisant rarement ce mode de sécurisation des palettes. Lorsque les opérations de filmage sont fréquentes voire permanentes, des machines permettant d’en assurer l’automatisation partielle ou totale sont utilisées.

Quels sont les différentes techniques de banderolage ?

Il convient d’abord d’écarter de cet état des lieux des techniques existantes, tout ce qui relève du filmage manuel des palettes en vue d’assurer la stabilité de leur chargement.

En effet le fonctionnement des différentes types de banderoleuse de palettes repose principalement sur la façon dont est déployé le film thermoplastique :

  • Les robots à banderoler tournent, avec ou sans assistance humaine, autour des palettes à sécuriser afin d’assurer le déroulement et le positionnement vertical et horizontal du film de protection.
  • Les filmeuses à bras tournant assurent grâce au déplacement circulaire de celui-ci, à la fois ascendant et descendant, la pose du thermoplastique en rouleau installé sur le dévidoir.
  • Les banderoleuses à plateau tournant sont dotées d’un bras fixe assurant le déroulage et le placement vertical du film de sécurisation tandis que leur plateau sert de support à la palette.

Quelle différence entre une filmeuse et une banderoleuse ?

Il est d’usage dans certains secteurs ou dans certaines entreprises de décrire la filmeuse comme un équipement manuel composé d’un  chariot doté d’un mât sur lequel coulisserait un dévidoir motorisé afin d’assurer l’enveloppement total de la palette. A contrario la banderoleuse de palettes serait un équipement automatisé voire robotisé pour lequel l’intervention de l’opérateur serait très réduite (accrochage du film à la palette) ou inexistante.

Dans les faits les deux termes peuvent être utilisés pour tous types de machines permettant de filmer des palettes, voire des caisses pleines. C’est moins en matière de sémantique qu’en ce qui concerne le degré d’autonomie (motorisation, automatisation, robotisation), que se différencient réellement ces équipements de conditionnement.

Quelle est l’efficacité du filmage pour sécuriser le contenu de la palette ?

Destinée à assurer la protection des produits ou contenants palettisés, l’opération de filmage permet de faire face aux risques suivants durant les opérations de manutention et de stockage :

  • Démontage des palettes remplies avec chute d’emballages,
  • Bris de bouteilles et de canettes en verre ou d’objets délicats,
  • Salissure ou empoussiérage des cartons sur les lieux d’entreposage,

En ce qui concerne les thermoplastique utilisables, il existe différents modèles de rouleau pour banderoleuses à plateau ou à bras qui se caractérisent par :

  • L’épaisseur du film utilisé (de 8 à 35 µm),
  • La structure du thermoplastique (classique, macro perforé, renforcé…),
  • La plasticité du film (étirable, rétractable…),
  • La résistance aux risques de déchirure,
  • La vitesse de rotation pour leur installation

Quels sont les types de banderoleuses existants ?

Les constructeurs comme les utilisateurs utilisent en général de manière indiférenciée les termes banderoleuses, filmeuses de palettes et robots à banderoler, pour désigner ces machines. Hormis la technologie utilisée pour assurer le déploiement du film plastique (déplacement de l’appareil, bras tournant ou plateau tourneau) c’est principalement le degré d’autonomie de l’appareil qui permet d’établir une véritable typologie.

  • La banderoleuse mobile manuelle est un simple chariot doté d’un axe sur lequel monte et descend le porte-bobine assurant le déroulage du film plastique. Motorisé ou doté d’engrenges assurant le levage et le baissage régulier du dévidoir, le chariot est déplacé de manière circulaire par un opérateur pour assurer le filmage de la palette.
  • La banderoleuse semi automatique est une machine d’emballage permettant d’assurer la sécurisation de la charge des palettes avec une intervention humaine limitée. Qu’elle soit dotée d’un bras tournant ou d’un plateau tournant, cette filmeuse de palette assure le déroulement et l’installation de la protection thermoplastique selon un programme prédéfini. La tâche de l’opérateur de production consiste à attacher l’extrémité du film plastique à la palette puis à lancer la machine. Sur certains modèles de banderoleuse semi automatique, l’intervenant doit également assurer le raccordement de la deuxième extrémité du film après l’arrêt de la machine.
  • La banderoleuse automatique est dotée d’une très forte autonomie puis qu’elle réalise par ses propre moyens les différents opérations de sécurisation des palettes : attachage du thermoplastique, déroulage et installation du film, puis découpe de celui-ci et fixation de son extrémité. Le paramétrage de cette filmeuse de palette permet de définir : la vitesse de rotation du bras ou du plateau tournant, la vitesse de montée et de descente du porte-rouleau, la hauteur du chevauchement des couches de plastique…
  • Le robot filmeur est capable, grâce à son détecteur de positions, de se déplacer d’une palette à l’autre pour accomplir sa tâche sans aucune intervention humaine. En effet cette machine d’emballage automotrice est dotée d’une roue palpeuse permettant de suivre les contours de la palette à banderoler et d’un porte-rouleau pour système de déroulage de film thermoplastique sur axe vertical. Le configuration de ce type de banderoleuse de palettes robotisée permet de déterminer un cycle d’emballage sur mesure, reparamétrable à tout instant.