FAQ : le cerclage des palettes

Dans une chaîne de production la partie qui est désignée comme étant la fin de ligne correspond aux différentes phases de conditionnement : emballage des produits, palettisation des cartons, puis sécurisation des palettes ou des caisses. Cette dernière phase peut d’ailleurs être réalisée : soit par une intervention de type filmage avec une fardeleuse, soit par sécurisation à l’aide d’une cercleuse de palette.

Qu’est-ce que le cerclage de palettes ?

Le cerclage est une opération consistant à sécuriser le contenu des palettes remplies de cartons, en fixant ces derniers au moyen d’un système de liens appelés feuillards. Ces liens très résistants sont enroulés autour des emballages et passent à l’intérieur de la palette afin de solidariser entre eux ces différents éléments, en utilisant en général une machine de cerclage.

Il existe plusieurs méthode pour la mise en place des feuillards :

  • Le cerclage manuel se fait à l’aide d’un tendeur pour feuillard polypropylène ou pour feuillard textile fil. Cela permet de faire tendre et de couper le feuillard de cerclage avant d’en relier les deux extrémités avec une boucle autobloquante.
  • Le cerclage à l’aide d’un tendeur-sertisseuse permet d’effectuer avec un seul outil les opérations de mise sous tension et de découpe du feuillard avant d’en relier les deux bouts avec des agrafes appelées chapes.
  • L’utilisation d’une cercleuse électrique permet également d’assurer tous ces opérations avec un soudage ou un sertissage des deux extrémités du feuillard textile fil ou du feuillard polypropylène.
  • Les cercleuses semi-automatiques et automatiques permettent d’assurer les opérations de cerclage avec une intervention humaine réduite voir nulle .

Quels est l’intérêt du cerclage par rapport au banderolage ?

Il est tout d’abord préciser que même si ce n’est pas la technique la plus utilisée, il est toujours possible de mettre en place une double sécurisation des palettes par cerclage puis par filmage plastique. Cela est notamment pratiqué pour le transport sur de longues distances de charges lourdes ou de marchandises délicates empilées sur des palettes. La pratique cependant le plus fréquemment répandue consiste à réaliser soit l’une, soit l’autre de ces deux opérations.

Le principal intérêt du cerclage, par rapport au banderolage, est la pression déployée qui permet de maintenir très stable la charge installée sur la palette malgré les opérations de manutention, de transport ou de transbordement. De même pour les palettes sur lesquelles est installée une charge de haute taille, l’installation d’un feuillard est plus sécurisante qu’une simple opération de banderolage.

Qu’est-ce qu’un feuillard de cerclage ?

Le terme feuillard désigne le lien avec lequel l’on opère, manuellement ou avec une machine, l’arrimage d’une charge à la palette sur laquelle celle-ci est installée. Les feuillards sont fabriqués avec divers types de matériaux qui offrent des caractéristiques diverses :

  • Les feuillards en plastiques (feuillard polypropylène ou polyester) se distinguent par leur légèreté et la possibilité de les utiliser dans le cadre d’opérations de cerclage manuel. Après leur mise en place ils peuvent être fixés soit par sertissage ou soudure, soit par la pose d’une boucle en acier appelée chappe.
  • Les feuillards textiles (feuillard nylon, feuillard textile fil à fil, tissé ou collé) sont à la fois légers, souples et résistants, ils résistent à l’humidité et aux UV ce qui permet un stockage de longue durée. Après leur installation, la pose d’une autobloquante boucle en acier dotée d’un caractère antiglisse permet de les stabiliser.
  • Les feuillards métalliques (feuillard inox, feuillard acier galvanisé ou zingué) sont très rigides (pour rester tendus durant les phases de manutention et de transport) et dotés d’une haute résistance à la rupture. Après leur pose, les feuillards sont sertis par un sceau métallique appelé “cachet” qui permet de sécuriser durablement la charge.

Quels sont les différents types de cercleuses ?

L’utilisation du terme cercleuse correspond à des machines industrielles assurant le cerclage de palettes de façon automatique ou semi-automatique. Cela ne concerne donc pas les outillages manuels de types tendeur ou bien tendeur-sertisseuse.

Les cercleuses semi-automatiques permettent de réaliser le cerclage de cartons, de boîtes, de caisses… L’intervention de l’opérateur consiste à installeur le feuillard de cerclage et à régler la tension tandis que la soudure (le sertissage) est réalisé par l’automate.

Les cercleuses automatiques permettent d’effectuer des opérations très aisées et ultra- rapides de sécurisation de caisses, de bacs, de boites… Dotées d’un mécanisme de type tête de cerclage et d’un module d’alimentation, ces machines fonctionnent alors de manière continue.

Pourquoi automatiser le cerclage des palettes ?

Le cerclage manuel à l’aide tendeur en aluminium, d’un feuillard en polypropylène ou d’un feuillard textile fil et d’une boucle en acier est un opération aisée et rapide à réaliser. Mais la répétition permanente de ces interventions n’est pas viable pour une entreprise en raison des contraintes productiques, technologiques et humaines :

Recourir à l’automatisation du cerclage de palettes permet en effet à la fois :

  • D’améliorer le régularité de la fréquence des opérations de sécurisation des charges installées sur les palettes en bois,
  • De réduire le taux d’accidents de travail ainsi que l’apparition de troubles musculo- squelettiques (TMS) chez les opérateurs,
  • D’abaisser le taux d’incident durant les opérations de cerclage en permettant d’améliorer ainsi le niveau de production,
  • De fortement réduire les dégâts liés aux chutes d’objets et d’emballages sur la ligne de conditionnement,

Quels sont les types de feuillards compatibles avec une cercleuse automatique ?

Dans le cadre de l’utilisation d’une cercleuse semi automatique ou d’une cercleuse de palette automatisée, tous types de feuillards sont utilisables, grâce à l’existence de modèles spécialisés dotés de technologies adaptées.

Cependant si le magasin d’alimentation (dévidoir) peut être multi-feuillards, la tête d’un machine de cerclage différe en fonction de la technologie utilisée pour raccorder les extrémités du lien :

  • Le feuillard textile fil ou nylon peut être sabilisé au moyen d’une boucle autobloquante ou de la pose d’agraffe.
  • Le feuillard polypropylène ou polyester peut être soudé à son point de jonction ou muni d’une autobloquante boucle en acier.
  • Les feuillages inox ou acier est le plus souvent fixé par sertissage après mise sous tension par le tendeur pour feuillard.