FAQ sur la palettisation automatique

Aujourd’hui, l’automatisation de la palettisation est une tendance lourde de l’industrie. Ce recours à la technologie répond à un triple objectif :

  • Tout d’abord limiter des coûts de fabrication ou de conditionnement. Cela est possible grâce à la réduction du nombre de postes de travail dédié à ce type d’opérations.
  • Ensuite réduire fortement la pénibilité au travail pour l’opérateur, mais également limiter les risques d’accidents liés à des efforts physiques répétitifs.
  • Enfin garantir la régularité des opérations de mise en palettes grâce à la performance invariable des robots, hormis en cas de panne.

Qu’est-ce qu’un palettiseur automatique ?

Un palettiseur automatique est un équipement industriel capable de réaliser des interventions limitées et très répétitives en matière de saisie et de dépose de produits, de sacs ou d’emballages sur des palettes. Ces dernières sont le plus souvent distribuées par un convoyeur dédié ou positionnées sur le plan vertical par un “élévateur de palette”.

Le palettiseur fait partie de la la gamme des équipements de fin de chaîne de production tels l’ascenceur à produits, la machine de conditionnement, la cercleuse, la fardeleuse ou la banderoleuse.

Pourquoi palettiser en utilisant des systèmes automatiques ?

Automatiser la mise en palette permet de réduire à moyen terme le coût de cette fonction de fin de ligne. Cet investissement est souvent nécessaire après avoir automatisé une chaine de production ou une ligne d’assemblage, car il permet de réduire un goulot d’étranglement et donc de gagner en productivité.

De plus automatiser ces opérations permet à la fois d’augmenter la capacité de palettisation et de limiter les erreurs humaines. Celà concerne notamment la mise en palette de cartons, de sacs, de seaux ou d’autres contenants pour l’expédition chez un grand nombre de clients. Cela est nécessaire dans secteur de la logistique, et indispensable dans le domaine de la préparation de commandes pour lequel un faible taux d’erreur est très important.

Enfin l’utilisation de palettiseurs automatiques, permet à la fois de réduire la pénibilité au travail et les risques d’accident pour les opérateurs qui s’en occupent. Cela constitue une source d’économies pour l’entreprise, grâce à la réduction de son taux de cotisation AT/MP (auprès de l’assurance maladie.

Comment programmer un palettiseur automatique ?

Il convient tout d’abord de différencier la programmation proprement dite des opérations de configuration ou de paramétrage de l’automate programmable.

Qu’ils soient généralistes (C++, Python, LISP, Prolog, Java…)  ou constructeurs (RAPID, KRL, PDL2, INFORM, karel, VAL3…, les langages de programmation permettent d’assurer le fonctionnement de l’automate : pilotage des élements mécaniques, fonctionnement de l’interface homme machine…

Utilisée via l’écran de contrôle dédié, l’IHM permet d’assurer le changement de paramètres ou la reconfiguration de l’automate afin de modifier les tâches de manutention qu’il doit réaliser.

Un palettiseur automatique est-il adapté pour des charges fragiles ?

La capacité des palettiseurs à manipuler des objets fragiles dépend notamment de leur degré de précision en matière de déplacement et de manutention.  Deux paramètres entrent en ligne de compte :

  • La capacité et le niveau de précision du préhenseur pour éviter les risques d’écrasement,
  • Le paramétrage de l’automate pour garantir des déplacements et des transferts à faible vitesse.

Automatiser les opérations de palettisation est-il rentable ?

L’installation d’un système d’automatisation de la mise en palette est un investissement qui peut s’avérer considérable pour une entreprise de petite taille. Seule la mesure du seuil de rentabilité permet de déterminer si un investissement est rentable et la durée nécessaire à son amortissement.

Pour un palettiseur la mesure du seuil de rentabilité est fonction des paramètres suivants :

  • Le rendement qui est fonction de la durée du cycle de mise en palette,
  • Le temps d’utilisation quotidien de l’équipement,
  • Le taux de disponibilité hors maintenance préventive.

Pour tous les systèmes industriels plus le rendement et le temps d’utilisation quotidien sont élevés, plus le seuil de rentabilité est rapidement atteint. En fonction du secteur d’activité le seuil de rentabilité pour l’investissement dans ce type de machine peut varier de 12 mois à plusieurs années.

Quelles sont les performances possibles avec un palettiseur automatique ?

Un palettiseur classique n’étant doté que de 2 ou 3 axes motorisés, ses performances et ses capacités d’adaptation restent limitées. Cela change si l’on monte en gamme en optant pour un palettiseur-robot doté d’une technologie plus évoluée.

Grâce à ses 5 ou 6 axes, ce dernier peut assurer à lui seul toutes types d’opérations de palettisation :

  • Positionnement d’une palette vide sur le convoyeur vertical,
  • Saisie de l’emballage à palettiser (cartons, caisses, sacs…),
  • Transport et dépôt de l’objet saisi sur la palette,
  • Récupération et installation d’intercalaires entre les emballages empilés.