FAQ sur le robot de palettisation

Dans les secteurs de l’industrie et de la logistique, de plus en plus d’opérations de production sont réalisées à l’aide de robots. En effet, l’évolution technique de ces automates programmables permet la réalisation d’opérations à la complexité croissante.

Cette utilisation croissante des robots industriels a été rendu possible par un double phénomène :

  • La réduction du montant de l’investissement pour les équipements de robotisation les plus “basiques”,
  • Le développement des technologies permettant de robotiser des tâches de plus en plus complexes.

Dans le domaine des opérations de fin de ligne (emboxage et palettisation), la robotisation est déjà fortement développé dans les grandes entreprises. Avec un certain décalage temporel, les PME et PMI ainsi que les TPE, participent à ce mouvement général de robotisation du travail de palettisation et/ou dé palettisation.

En quoi consiste la palettisation ?

La palettisation désigne les opérations de dépose et de rangement d’emballages ou d’objets non conditionnés, avec ou sans opérateurs dédiés, sur des supports de types palettes, caisses ou palox.

Il existe trois méthodes de palettisation qui diffèrent de par leur niveau d’automatisation :

  • La palettisation manuelle limitée en terme de capacités de manutention mais qui ne comporte pas d’investissement préalable. Elle se caractérise cependant par les limites de toute intervention humaine en matière de régularité du processus de mise en palette comme en matière de risques d’incident.
  • La palettisation automatisée permet de limiter voire de supprimer la présence d’un opérateur malgré des besoins de manutention importants. Ces systèmes de palettisation sont dédiés à un type d’opération spécifique, avec des capacités d’adaptation réduites.
  • La palettisation robotisée est pleinement autonome mais nécessite un investissement conséquent. Elle se caractérise par son potentiel d’évolution tant sur le plan matériel (différents types de préhenseurs) que sur le plan logiciel (possibilité de modifier ou de créer des plans de palettisation).

Pourquoi robotiser la palettisation ?

La décision d’investir dans un robot de palettisation est fonction des caractéristiques de la production, des besoins de mise en palette, du seuil de rentabilité à atteindre et du niveau d’encombrement de l’équipement.

Dans les entreprises ayant une gamme de fabrications réduite et peu évolutive, il peut être préférable d’investir dans des palettiseurs spécifiques réliés à des convoyeurs, pour chaque chaîne de production.

Dans un société dont la production est diversifiée ou dans une entreprise de logistique, le recours à des robots de palettisation est plus rentable. En effet malgré un surcoût à l’achat, ils sont suffisamment évolutifs sur les plans matériels et logiciels pour assurer la manipulation de différents types de charges (cartons, sacs, boîtes, seaux, caisses, produits…).

Quel type de préhenseur pour les robots de palettisation ?

En fonction des objets et des emballages dont il faut assurer la mise en palette, divers types  de préhenseurs peuvent équiper un bras robotisé. Ces outils de préhension correspondent aux différentes tâches de palettisation et dépalettisation qui doivent être réalisés en bout de ligne.

  • Les préhenseurs à pince se caractérisent par leurs capacités à assurer la saisie par serrage des charges de toutes natures (sacs, boîtes, cartons…). Le mode de fonctionnement de la pince permet de saisir et mettre en palettes les objets comme les emballages.
  • Les préhenseurs à fourche permettent de “ramasser” des objets lourds ou volumineux. Maintenus par serrage durant le transfert ils sont ensuite déposés sur les palettes avec rétractation des fourches.
  • Les préhenseurs à pelle permettent de charger des objets, des colis ou des emballages de petite taille, soit par aspiration soit par serrage, avant de les transporter et de les déposer grâce à la rétraction de la pelle.
  • Les préhenseurs par aspiration permettent grâce l’effet Venturi d’aspirer des produits ou des emballages sans y laisser de marques avant de les déposer sur des palettes.

Quels sont les paramètres de sécurité d’un robot palettiseur ?

Les systèmes de sécurité des robots palettiseurs sont adaptés à leurs modes de fonctionnement et à la possible interaction de ceux-ci avec des personnels afin de prévenir tout risque d’accident.

Les robots industriels dits classiques sont en général enfermés dans des enceintes grillagées également appelées cellules de palettisation. L’ouverture de la porte d’entrée déclenche systématiquement la mise en défaut de l’automate programmable afin de prévenir tout risque d’incident avec le personnel.

Installés dans des environnements dont l’accessibilité est limitée, les robots mobiles sur rail ne sont pas toujours équipés par défaut de module de sécurité. Il est cependant possible de modifier leurs aires d’interventions en y installant un système de détection de présence afin de prévenir les accidents.

D’un encombrement réduit, les cobots ou robots collaboratifs peuvent être intallés sur socle fixe ou autopropulsés avec guidage par rail ou par marquage au sol. Cependant ils ne représentent pas de danger pour les opérateurs intervenant dans leur rayon d’action grâce à leur capacité de détectiond’obstacle ou de présence. Ils sont dotés d’un dispositif de sécurité pouvant être basé sur l’une des technologies suivantes :

  • La vision industrielle,
  • Le radar,
  • La détection de mouvement.

Dès qu’ils détectent la présence d’un obstacle, humain ou non, les cobots cessent instantanément leur mouvement pour éviter tout risque d’accident. Ils ne le reprennent leurs interventions que lorsque leurs capteurs ne détectent plus d’anomalie.

Un robot de palettisation peut-il également dépalettiser ?

Un robot spécialisé peut bien évidemment assurer la prise en charge les opérations de déchargement comme de chargement des palettes. Les principales adaptations nécessaires au niveau de la cellule de palettisation sont: le changement de sens de circulation des palettes pleines en entrée, des emballages ou es produits en sortie. Pour ce qui concerne le robot palettiseur proprement dit, la création d’un nouveau plan de palettisation est nécessaire pour pouvoir lui permettre d’effectuer cette nouvelle tâche.

Un robot de palettisation peut-il travailler simultanément sur plusieurs lignes de production ?

En fonction des distances entre les chaînes de production et de la vitesse d’approvisionnement en produits par les différents convoyeurs, il est tout à fait possible d’utiliser un seul et unique robot de palettisation.

Pour un robot de palettisation mobile il est possible de réaliser des opérations de chargement et déchargement de palettes sur un nombre important de chaînes de production ou de postes de préparation de commandes, à condition que leurs besoins d’alimentation soient limités.