Pourquoi centraliser la palettisation ?

Tout industriel a débuté son activité avec l’installation d’une ligne de production. Elle a subi des évolutions pour gagner en productivité, qualité, fiabilité, notamment grâce à l’automatisation. Et puis, pour suivre la croissance de l’entreprise, les lignes de productions se sont multipliées. L’objectif étant d’augmenter la capacité de production ou de diversifier l’activité.

Les lignes de production sont équipées de modules automatisés associés les uns aux autres : les modules de process et les modules de conditionnement. Ces derniers peuvent être mutualisés si les formats sont identiques : formeuses de caisses, encaisseuses, etuyeuses. En réalité, ce cas n’est pas majoritaire, puisque rares sont les industriels qui proposent un seul type de conditionnement à leur client.

En revanche, la dernière tâche avant l’expédition d’une production peut être mutualisée entre plusieurs lignes : la palettisation. Ce dernier module de la fin de ligne s’effectue régulièrement manuellement dans une première phase. Puis, cette tâche étant sujet aux TMS (Trouble Musculo Squelettique), elle devient automatisée. Se pose alors la question d’installer un palettiseur automatique monoligne ou multilignes. Bien que la palettisation monoligne ait de nombreux avantages, le robot palettiseur multilignes est un concentré d’optimisation !

Une optimisation du taux d’occupation du robot palettiseur

Le robot de palettisation est l’équipement idéal pour regrouper plusieurs lignes de production en un même point, de par sa flexibilité et sa capacité à gérer plusieurs plans de palettisation. Il devient alors utilisé au maximum de ses capacités, sans temps mort, afin de rentabiliser l’achat de l’élément le plus onéreux d’une cellule palettisation automatique.

Labeyrie s’équipe de la solution Maxipal ® pour la palettisation de 10 lignes de productions en simultané. Grâce au robot mobile, l’enveloppe de travail est augmentée considérablement.

La centralisation des consommables dans une même cellule

La constitution d’une palette est la suivante : palettes de différents formats (800x1200mm, 100x1200mm,…), intercalaires papiers, cartons, et plastiques pour le maintien de la charge, et le conditionnement de la production sous forme de caisses, sacs, ou fardeaux. Les consommables doivent être disponibles dans l’envergure du robot de palettisation afin de constituer une palette. Lorsque l’étude repose sur une cellule de palettisation décentralisée, il est intéressant de regrouper les consommables en un point ; l’empreinte au sol en sera sensiblement diminuée. Les différents formats de palettes et d’intercalaires sont disponibles pour plusieurs lignes de productions en simultané. Les opérateurs, quant à eux, diminueront aussi leur trajet pour la gestion des consommables, gagnant ainsi en productivité.

La solution Multipal® est idéale pour la gestion de multiples consommables. Le robot travail en autonomie pour une multitude de plans de palettisation.

Une quantité de matériels optimisée pour un palettiseur décentralisé

Le regroupement de plusieurs lignes sur un seul point de sortie facilite l’optimisation des flux et de ce fait, les équipements. L’idée même de centraliser la palettisation renvoie au fait d’utiliser un unique robot pour la gestion de plusieurs lignes de production, à contrario d’une multitude de cellules équipées chacune d’un robot. Tout comme ce dernier exemple, les convoyeurs pour charges lourdes, et pour charges légères sont optimisés. Chacun est capable d’absorber plusieurs lignes en simultané. A la suite de la cellule de palettisation, se positionnent les éléments de finitions palettes. Banderoleuses, cercleuses, housseuses, étiqueteuses, autant d’équipements qui sont mutualisés en aval du palettiseur automatique.

Fresenius Medical Care utilise le Maxipal® pour l’optimisation des équipements de la fin de ligne. Cette solution s’utilise aussi pour la préparation de commande, où la production rejoint la logistique.

L’encombrement de la cellule de palettisation réduite

De par la centralisation des consommables, et l’optimisation des matériels, l’empreinte au sol d’une cellule de palettisation centralisée est plus faible que de multiples palettiseurs monolignes. L’installation de cette cellule autonome peut facilement s’implanter dans l’atelier de conditionnement, comme dans un atelier attenant, où on parlera de cellule décentralisée. Cette dernière solution se constitue d’une élévation des unités de conditionnement pour les transférer depuis l’atelier de conditionnement vers la cellule de palettisation décentralisée.

Une réduction des coûts pour un ROI rapide !

Les éléments centralisés en un point permettent l’optimisation de chaque module nécessaire à la cellule de palettisation. De ce fait, la réduction des fournitures matériels, et la diminution de la prestation nécessaire aux développements, à l’installation, et au transport font de la palettisation centralisée une solution idéale pour un retour sur investissement rapide !